Statue équestre de Jeanne d'Arc, réalisée en 1855 par Denis Foyatier, place du Martroi, Orléans

Orléans et vous

La ville selon vos envies

Vous êtes ici

Sur les pas de Jeanne d'Arc

Les évocations de Jeanne d'Arc à Orléans

Quand on évoque la capitale ligérienne, on pense évidemment à Jeanne d'Arc. L'histoire de la ville est indissociale de son glorieux fait d'armes, marquant ainsi un tournant dans la guerre de Cent Ans. En effet, les Anglais tiennent Orléans depuis octobre 1428. Entrée dans la ville le 29 avril 1429, l'arrivée de Jeanne d'Arc remonte le moral des troupes françaises qui vont chasser les Anglais du siège d'Orléans le 8 mai 1429. Elles vont ensuite mener Charles VII se faire couronner roi de France à Reims puis entamer la reconquête du royaume.

Orléans a conservé le souvenir du passage de sa libératrice dans plusieurs lieux incontournables.

 

Alors, le temps d'une journée, suivez les pas de Jeanne d'Arc...

 

Les sites incontournables :

 

  • L'hôtel Groslot : Une statue de Jeanne se trouve devant l’hôtel. Elle porte la trace des éclats d’une bombe qui frappa la cathédrale en 1944. À l’intérieur de l'hôtel, divers éléments de la décoration nous rappellent la Pucelle.
  • Le musée des Beaux-Arts : Une partie des collections rend compte du succès de la représentation de Jeanne d'Arc à partir de la seconde moitié du XIXe siècle.
  • La cathédrale Sainte-Croix : Dix verrières sont dédiées à Jeanne d'Arc. Une des cloches baptisées en 1898 porte le nom de Jeanne d'Arc. En 1926, une chapelle lui est consacrée par Monseigneur Touchet, l'un des artisans de sa canonisation. Depuis 1982, des bas-reliefs sont visibles sur le parvis de la cathédrale. Ils sont l'œuvre de Paul Belmondo, père de l'acteur de cinéma.
  • La rue Jeanne d'Arc : L’architecte François-Narcisse Pagot en dresse les plans en 1824 ; la rue est finalement percée en 1841. Destinée à s’appeler rue Bourbon, elle est rebaptisée peu avant son achèvement du nom de la libératrice d’Orléans.
  • Le Musée historique et archéologique de l'Orléanais : Une salle dédiée à Jeanne d'Arc offre au public un parcours de visite chronologique à travers une sélection d'œuvres d'art et d'objets populaires depuis la Renaissance jusqu'à nos jours.
  • La Maison de Jeanne d'Arc : Elle y séjourna d’avril à mai 1429. Au rez-de-chaussée une salle multimédia retracent la vie de l’héroïne. Dans les étages, le centre de recherche et de documentation regroupe près de 37 000 documents consacrés à la thématique.
  • La chapelle Notre-Dame-des-Miracles : Au sud de la maison de Jeanne d’Arc s’élève l’église Saint-Paul. Des céramiques de l’artiste orléanaise Jeanne Champillou évoquent Jeanne d’Arc.
  • Place du Martroi : Une première statue y est dressée en 1804 et est l’œuvre d’Edme Gois. En 1855, on décide de la transférer et de la remplacer par une statue équestre, bronze monumental de Denis Foyatier. Les bas-reliefs du socle ont été réalisés par Vital-Dubray et représentent les diverses scènes de la vie de Jeanne depuis les voix de Domremy jusqu’au bûcher de Rouen. Le socle est endommagé pendant les combats de la Libération en 1944. Les bas-reliefs, déposés en 1987, sont remplacés par des moulages. Les originaux sont conservés au musée des Beaux-Arts.
  • L'enceinte de la ville au XVe siècle : La ville est entourée d’une enceinte, de manière certaine, dès le IVe siècle de notre ère. Elle est agrandie à l’ouest au XIVe siècle pour enclore le bourg dunois. Il reste quelques portions de ces murs romains et médiévaux. À l’est se voient encore la Tour Blanche et une section de la courtine romaine. Au nord, le mur est visible dans la cour de l’ancien évêché et près de la cathédrale ; le pont dormant de la porte du Martroi peut être aperçu dans le parking sous la place. À l’ouest, des sections du mur médiéval sont encore visibles rue du Cloître-Saint-Paul et rue de la Chèvre-qui-Danse.

Sources : Orléans Mairie – Service Ville d’art et d’histoire

Le Son et Lumière "Jeanne, visages universels"

Chaque année du 29 avril au 8 mai, Orléans célèbre son héroïne dans le cadre des Fêtes de Jeanne d'Arc. De nombreuses manifestations marquent cet événement, dont un son et lumière.

Pendant votre séjour à Orléans, ne manquez pas le spectacle Son et Lumière "Jeanne, Visages Universels" saisons 1 et 2, projeté sur la façade de la cathédrale Sainte-Croix du 19 mai au 16 septembre 2017, à raison de deux ou trois séances nocturnes par semaine.

 

Son et Lumière "Jeanne, Visages Universels" saisons 2

Son et Lumière "Jeanne, Visages Universels" saisons 1

Les immanquables

Nous vous proposons une sélection des lieux incontournables à découvrir ou redécouvrir.

Maison de Jeanne d'Arc

La Maison de Jeanne d'Arc

Jeanne d'Arc y séjourna. Au rez-de-chaussée, une salle multimédia. Dans les étages, le centre de recherche et de documentation regroupe près de  37 000 documents consacrés à la thématique.

Musée des Beaux-Arts d'Orléans

Le musée des Beaux-Arts

Une partie des collections rend compte du succès de la représentation de Jeanne d'Arc à partir de la seconde moitié du XIXe siècle.

Une des chapelles de la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans

La cathédrale Sainte-Croix

Dix verrières, une chapelle et des bas-reliefs visibles sur le parvis de la cathédrale sont dédiées à Jeanne d'Arc.