La Loire et ses reflets

Orléans et vous

La Loire selon vos envies

Vous êtes ici

Partir à la découverte de la Loire

Se promener sur les bords de Loire à Orléans

La possibilité de franchir le fleuve a conduit l’homme à s’installer dès la plus haute Antiquité en ces lieux. La situation d’Orléans au sommet de la courbe de la Loire en a fait un important port de commerce fluvial via le Rhône et plus tard via l’Atlantique. Au cours des siècles, la ville s’est développée en lien étroit avec son fleuve. Bien que qualifié de naturel, le paysage ligérien n’est pas sans rapport avec l’activité humaine passée (digues, ouvrages de navigation, extractions de granulats…). Abandonnée durant un siècle avec la fin du trafic fluvial, la Loire a été redécouverte récemment comme lieu de loisir. Elle offre à travers les saisons une grande diversité d’ambiances, selon l’état de la végétation, l’importance de l’eau ou du sable et ses couleurs changeantes.

 

À voir absolument d'est en ouest :

 

L’écluse
À l’est, vous apercevrez l’écluse du canal d’Orléans. Ce dernier est prolongé et inauguré en 1921 pour redynamiser un trafic fluvial moribond.

Le port
Le port actuel est le dernier construit à Orléans, au milieu du XIXe siècle. Il se composait de trois parties : le quai, un axe de circulation est-ouest et les établissements de négoce. Le quai en pierre présente une faible pente afin de permettre la circulation des charrettes et d’optimiser le travail. Son pavement est constitué de pierres de deux natures (légère différence de couleurs). La plus dure est placée en pied de quai, là où les chocs étaient plus importants. Afin d’accéder aux petites embarcations, une suite d’escaliers a est aménagée.

Le front bâti
Les maisons de mariniers constituent l’essentiel du front bâti. Du n° 24 au 28 du quai du Châtelet, vous apprécierez l’homogénéité de cet ensemble : façades à deux étages rythmées par l’ordonnancement des baies. Cette architecture participe à la volonté d’embellissement qui préside aux aménagements des XVIIIe et XIXe siècles. Une rangée de platanes apporte ombre et fraîcheur au site ; ils marquent le paysage des villes ligériennes.

Le Pont Royal (aujourd’hui George V)
Dessiné par l’ingénieur Jean Hupeau, il est construit entre 1748 et 1763. Cet ouvrage comporte neuf arches à anse de panier. Son tablier constitué de deux faibles pentes est placé à bonne altitude afin d’assurer son fonctionnement lors des crues. Un blason, placé à l’amont, marque son milieu et a été réalisé en 1758 par Allegrain, sculpteur du roi. La construction du pont a entraîné l’arasement des îles, occupées jusqu’alors par des pêcheurs et une maladrerie, et sur lesquelles prenaient appui les ponts antérieurs. À son extrémité sud se trouvaient des guichets puis une allée plantée d’arbres. Au nord, le pont débouche sur un percement ambitieux réalisé pour l’occasion : la rue Royale qui conduit à la place du Martroi. L’ensemble de ce programme utilise la ligne droite et la symétrie, reflets des idées d’ordre et d’harmonie qui marquent le siècle des Lumières.

Les anneaux
Les différents niveaux d’anneaux, qui peuvent être observés sur les murs des rampes d’accès au pont George V, permettaient les manoeuvres délicates et difficiles pour passer le pont en toute saison.

Les échelles
À l’angle du pont George V et du quai du Châtelet, deux échelles se distinguent. L’une, gravée dans la pierre, est celle des crues. Elle rappelle les dates mémorables des sorties du fleuve sauvage, notamment les crues décennales du XIXe siècle qui sont allées jusqu’à 7 mètres. Elles sont dues à l’association des pluies océaniques aux pluies méditerranéennes et varient selon les saisons (fontes des neiges au printemps, débâcles en hiver, pluies orageuses du Massif Central à l’automne). L’autre échelle indique la hauteur d’eau par rapport à un niveau zéro qui correspond au niveau moyen du fleuve à cet endroit.

Notre-Dame-de-Recouvrance
La rue Notre-Dame-de-Recouvrance est l’axe principal de communication entre le port d’aval et la place du Martroi. Elle est bordée d’immeubles de négoce et d’une église où venaient prier les femmes de mariniers pour recouvrer leur époux. La navigation comporte en effet de nombreux risques, le trafic est chargé et le fleuve capricieux. Les quais ont ici une forte pente caractéristique du XVIIIe siècle, période à laquelle est aménagé ce port suite à la construction du pont Royal.

L’Art nouveau
Au 10 quai Barentin, vous découvrirez un des rares exemples d’architecture Art nouveau à Orléans : formes végétales, volumes dilatés et toit-terrasse. Le rez-de-chaussée de cette maison a été surélevé afin d’être isolé des crues. La dernière inondation ayant touché la ville basse date de 1907.

Le pont de l'Europe
Aménagé en promenade dans le respect de son profil d’origine, le quai mène aujourd’hui au pont de l’Europe. Ce dernier, inauguré en 2000, est le centième pont construit sur la Loire. Santiago Calatrava, son architecte, en proposant des lignes pures et fortes, a veillé à son intégration dans le paysage.

 

Sources : Orléans Mairie – Service Ville d’art et d’histoire

Loisirs et temps forts autour du fleuve royal

La Loire à vélo

D'une longueur de 800 kilomètres, c'est une route touristique cyclable reliant Cuffy (à hauteur de Nevers) à Saint-Brevin-les-Pins (en face de Saint-Nazaire). Orléans est une porte d'entrée idéale et facile pour entreprendre la Loire à vélo. Les cyclistes trouveront aisément des pistes cyclables dans les deux sens. Découvrez la Loire à vélo et ses circuits dans le Loiret !

Les balades fluviales 

Vous souhaitez naviguer sur la Loire ou le canal d'Orléans pour saisir de plus près toutes les beautés de la faune et de la flore ligérienne ? Rien de plus simple ! Laissez-vous guider dans notre sélection de balades fluviales.

Temps fort : le Festival de Loire

Se tenant tous les deux ans, c'est le plus grand rassemblement de la marine fluviale. 650.000 festivaliers sont venus découvrir la Marine de Loire et ses invités sur les cinq journées du Festival de Loire 2015. Cette année, l'Èbre, fleuve espagnol et les Pertuis charentais, sont au rendez-vous du 8e Festival de Loire, du 20 au 24 septembre, à Orléans.

Les immanquables

Nous vous proposons une sélection des lieux incontournables à découvrir ou redécouvrir.

Le pont George V, autrefois appelé pont Royal

Le Pont Royal (aujourd’hui George V)

Dessiné par l’ingénieur Jean Hupeau, il est construit entre 1748 et 1763. Cet ouvrage comporte neuf arches à anse de panier.

Le Pont de l'Europe

Le Pont de l'Europe

Ce dernier, inauguré en 2000, est le centième pont construit sur la Loire. Santiago Calatrava, son architecte, en proposant des lignes pures et fortes, a veillé à son intégration dans le paysage...

Les quais de Loire

Le port d'Orléans

Le port actuel est le dernier construit à Orléans, au milieu du XIXe siècle.