La Biennale d’Architecture d’Orléans « Marcher dans le rêve d’un autre »

Vous êtes ici

La Biennale d’Architecture d’Orléans « Marcher dans le rêve d’un autre »

Les biennales et triennales à travers le monde se multiplient, chacune tente d’être la nouvelle synthèse des scènes dites internationales ou répond à une thématique. La Biennale d’Architecture d’Orléans est une « biennale de collection » construite comme une rencontre des mémoires : les mémoires constituées - les oeuvres de la collection ‑ et les mémoires à venir - celles des architectes invités.

 

Grâce aux éditions successives d’ArchiLab (Rencontres internationales d’architecture d’Orléans), le Frac Centre-Val de Loire est devenu un des acteurs majeurs du réseau international. Forte de cet héritage, la première édition de la Biennale d’Architecture d’Orléans présentera les regards croisés de plus de 45 architectes contemporains sur nos manières de construire un monde commun, un monde des proximités. Il s’agira de les questionner sur leur manière d’aller marcher dans nos rêves et nos peurs pour revenir et conter notre histoire.

 

Les œuvres produites par les architectes invités seront, parfois, le résultat d’un dialogue engagé avec des œuvres de la collection. D’autres fois, des espaces de tensions narratives – entre œuvres contemporaines et œuvres anciennes - rythment le parcours. Ce rhizome, constitué de dialogues et de tensions, formera le parcours de l’exposition qui se déploiera dans les différents lieux de la Biennale : la Médiathèque d’Orléans, les Turbulences, la Collégiale Saint-Pierre Le Puellier, les Vinaigreries Dessaux, le Théâtre d’Orléans et la rue Jeanne D’arc. Et à l’échelle de la Région : les Tanneries (Centre d’art contemporain) à Amilly, Galerie la Box-ENSA à Bourges, Transpalette (Centre d’art contemporain) à Bourges. Le « réel » de la ville – l’urbanisme, les rues, les murs, les bruits, les odeurs…-devient ainsi partie prenante de la narration globale.

 

Programme complet sur le site de la Biennale